l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

SITUATION ÉCONOMIQUE

Solutions de rechange aux gangs

Nom du programme :

Warrior Spirit Walking

Organisme :

PA Outreach Program Inc.

Lieu :

Prince Albert, Alberta

Groupe cible :

Les filles et les garçons de 10 à 22 ans

Personne-ressource :

Carrie McCloy

Téléphone :

S/O

Courriel :

ckmcloy@hotmail.com

Site Web :

S/O

Aperçu du programme
Historique :

Le programme a vu le jour en 2004. Il ne comptait que deux employés à ses débuts, mais au fil des ans, des conseillers, des travailleurs en services d’approche et des consultants en emploi se sont joints au programme. 

Description du programme
Buts et objectifs :

Aider les adolescents et les enfants à risque (c.-à-d. membres d’un gang ou susceptibles de le devenir) à réaliser leur plein potentiel pour réduire leur vulnérabilité à la violence et aux mauvais traitements.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Le counseling est offert sous la forme d’un cercle de discussion. On invite des Aînés (femmes et hommes) à venir offrir divers enseignements : cercles de tambour, sueries, cueillette de sauge et d’herbes sacrées, danses en rond, fabrication de sacs de médecine, artisanat et autres activités culturelles.

Composantes du programme :

Le programme utilise des interventions ainsi que du counseling et des ateliers de nature préventive pour lutter contre la violence faite aux filles. Le counseling est offert chaque semaine, et certaines activités ont lieu sur une base quotidienne. Un enseignement est dispensé concernant la façon de réagir à l’intimidation. Le programme est offert dans les écoles primaires. S’ils le souhaitent, les participants peuvent se joindre à une équipe dont les membres se rendront dans la collectivité pour raconter leur histoire. Certaines participantes qui étaient réticentes à s’ouvrir et n’arrivaient pas à régler leurs problèmes ont intégré un groupe de pow-wow et ont été jumelées à un Aîné. Il s’agit pour elles d’une expérience enrichissante qui leur permet de recevoir un enseignement de façon plus subtile. 

Fonctionnement des services :

Les programmes sont offerts sur les lieux de l’établissement (séances de counseling, activités de groupe) et à l’extérieur celui-ci (pow-wow et cueillette de plantes médicinales).

Financement :

Le programme a reçu du financement du Centre national de prévention du crime du ministère de la Sécurité publique.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

S/O

Partenaires :

YWCA, Département de la santé de PA, services correctionnels (probation), programme de justice, division scolaire de Sask River, service de police.

Autres collaborations :

Certains commerces au détail offrent des occasions d’emploi.

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Une évaluation a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

Disponibles à l’adresse www.publicsafety.ca (par Mark Totten, du programme Youth Alliance Against Violence).

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par la capacité des jeunes à se trouver un emploi, à servir de mentor à d’autres jeunes, à vaincre leur problème de toxicomanie et à fréquenter l’école de façon régulière.

Réalisations :

Avoir aidé des jeunes à risque à se tenir à l’écart de la vie de gang. 

Enjeux :

Obtenir du financement ainsi que les départs d’employés, qui nuisent grandement à la capacité du programme à entretenir des liens avec les participants.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le personnel estime que ce programme ne peut pas être reproduit ailleurs en raison des circonstances et du contexte particuliers qui s’y rattachent.

Ressources :

S/O

Date de modification :