l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Interventions en matière de violence familiale

Nom du programme :

Grandmother’s House

Organisme :

Native Council of Prince Edward Island

Lieu :

Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard

Groupe cible :

Les femmes vulnérables (autochtones et non autochtones)

Personne-ressource :

Pam O’Neil

Téléphone :

902-367-3339

Courriel :

hepc@ncpei.com

Site Web :

www.ncpei.com/programs_grandmothers_house.php

Aperçu du programme
Historique :

L’établissement a été fondé en 2005 et tient de nombreuses réunions de coordination avec des organismes locaux de femmes œuvrant auprès des femmes vulnérables. La sécurité des locaux est appréciée et facilite l’organisation de rencontres de liaison entre les organismes.

Description du programme
Buts et objectifs :

Aider les femmes vulnérables et répondre à leurs besoins dans un environnement sécuritaire et au moyen d’une démarche axée principalement sur la culture autochtone.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Au moment de l’admission, la Roue médicinale est utilisée pour aider les femmes à raconter leur histoire. Une approche holistique est mise en œuvre tout au long du processus pour amener les participantes à adopter un mode de vie équilibré et sain. Au besoin, des Aînés sont invités à diriger des cérémonies. Le travail effectué auprès des femmes autochtones vise le partage de connaissances en matière de spiritualité. Certaines participantes transmettent aux autres leurs propres enseignements traditionnels. Le recours aux méthodes traditionnelles se traduit souvent par la diffusion de préceptes à la collectivité autochtone. Les méthodes traditionnelles autochtones sont également mises en œuvre auprès des femmes non autochtones, mais dans ce cas l’accent est davantage placé sur l’enseignement que sur le partage. Cependant, les enseignements et les approches propres à cette culture sont également utilisés auprès des participantes non autochtones.

Composantes du programme :

Les participantes sont encouragées à se considérer de façon holistique, à la différence des approches mises de l’avant par des organismes s’adressant à une clientèle générale, qui tendent à se centrer sur des problèmes spécifiques. Le programme assure le suivi des besoins essentiels, tels que la sécurité physique, l’alimentation et l’habillement, et aide à y répondre. Il veille à ce que les femmes n’aient pas de « réminiscences instantanées » leur faisant revivre leur traumatisme initial, car cela pourrait les replacer dans un état de vulnérabilité.

Fonctionnement des services :

Les services sont fournis sur place.

Financement :

Le financement est fourni par le Native Council of PEI, Condition féminine Canada, la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance de Ressources humaines et Développement des compétences Canada, la Ville de Charlottetown et Murphy’s Pharmacy.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Les décisions en matière de programmes sont prises par le conseil d’administration du Native Council of Prince Edward Island. Certains membres du conseil d’administration représentent les bénévoles communautaires du programme. Les membres du conseil font connaître leurs opinions et prennent des décisions quant à la gestion du refuge.

Partenaires :

S/O

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par l’amélioration de la sensibilisation au programme observable dans la collectivité.

Réalisations :

Le programme permet d’assurer la sécurité des femmes et de les sortir de la rue.

Enjeux :

Obtenir du financement. Des infestations de punaises de lit posent problème.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Il faut du temps pour aider les femmes à adopter des comportements qui ne soient pas strictement axés sur la survie à l’aide de ce processus. Il importe donc d’assurer un suivi de leurs besoins. Le programme devrait être conçu de manière à offrir de la souplesse dans la prestation des services.

Ressources :

Un financement suffisant, un personnel qualifié et des locaux assez grands pour la mise en œuvre des programmes sont nécessaires pour garantir le succès du programme.

Date de modification :