l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Relations saines : Femmes

Nom du programme :

Aboriginal Women’s Support Network

Organisme :

Croix-Rouge canadienne

Lieu :

Lethbridge, Alberta

Groupe cible :

Les femmes autochtones vivant en milieu urbain (âgées de 18 ans et plus)

Personne-ressource :

Charlene Bruised Head-Mountain Horse, coordonnatrice d’approche autochtone/communautaire

Téléphone :

S/O

Courriel :

Charlene.BruisedHead-MountainHorse@redcross.ca

Site Web :

www.croixrouge.ca

Aperçu du programme
Historique :

Le programme a été lancé en 2009 et se poursuit depuis.

Description du programme
Buts et objectifs :

Veiller à ce que les femmes autochtones vivant en milieu urbain connaissent les ressources communautaires pouvant les renseigner à propos des mesures à prendre pour prévenir la violence et s’exprimer pour défendre leurs propres droits.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Les conseils des Aînées sont recherchés au moment de concevoir les séances. Des Aînées dirigent également des ateliers offerts aux bénéficiaires. et y participent. La prière et la purification par la fumée sont couramment employées dans le cadre du programme. Le volet autochtone du programme est principalement axé sur les protocoles culturels des Pieds-Noirs.

Composantes du programme :

Le programme sert de lieu de réunion aux femmes autochtones vivant en milieu urbain et leur donne l’occasion d’apprendre comment mettre fin au cycle de la violence. Des ateliers sont organisés dans le but de permettre aux femmes d’apprendre à se connaître et d’établir des liens de confiance. Des partenaires du programme y prennent part en transmettant des connaissances aux participantes. Les services de police et de protection de l’enfance tiennent des séances d’information visant à renseigner les femmes au sujet de leurs droits et de leurs responsabilités. Des Aînées dispensent un enseignement sur le contexte et les racines historiques du cycle de la violence, et abordent des sujets comme les pensionnats indiens et la rafle des années 1960. Le programme offre un service de garde d’enfants, et assume les frais de déplacement et de repas des participantes.

Fonctionnement des services :

Les services sont fournis sur place.

Financement :

Le financement est fourni dans le cadre de la Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain d’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, par le ministère du Patrimoine canadien, ainsi que la Croix-Rouge canadienne.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Les membres du personnel et les Aînées participant au programme sont des femmes. Les Aînées sont consultées et invitées à fournir leurs commentaires avant l’élaboration des ateliers. Certaines Aînées contribuant au programme ont travaillé dans des établissements carcéraux et ont une connaissance directe des besoins des détenues autochtones. Les membres de la famille des membres du personnel provenant de la collectivité autochtone sont consultés et fournissent également une rétroaction et des conseils. Les participantes remplissent une évaluation à la fin de chaque cycle.

Partenaires :

L’Aboriginal Council of Lethbridge; le service de police régional de Lethbridge; les Lethbridge Victim Witness Services; des personnes-ressources du YWCA de Lethbridge; le Blackfoot Family Lodge; et l’Opo’kasin Early Intervention Society.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par les résultats de l’évaluation réalisée par les participantes à la fin des cycles ainsi que le niveau de participation au programme.

Réalisations :

La croissance du programme ainsi que la sensibilisation accrue du public à son sujet a permis de venir en aide, au fil des ans, à un plus grand nombre de femmes.

Enjeux :

Obtenir du financement. Il est difficile de fournir aux participantes le transport entre l’établissement et leur résidence.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Il convient de faire appel aux Aînées de la collectivité. Des services de garde, le transport et des repas doivent être fournis aux participantes.

Ressources :

Un financement suffisant est essentiel à la mise en œuvre de ce type de programme. Il faut compter sur un personnel qualifié disposant de toute l’information nécessaire et mettre à contribution les Aînées et toute personne détenant des connaissances dans la collectivité et ayant le désir de contribuer à l’atteinte des objectifs du programme.

Date de modification :