l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Relations saines : Femmes

Nom du programme :

Supporting Women’s Wellness

Organisme :

Antigonish Women’s Resource Centre

Lieu :

Paqtnkek Mi’kmaq Nation, Nouvelle-Écosse

Groupe cible :

Les adolescentes, les femmes et leur famille

Personne-ressource :

Amanda Workman, travailleuse de soutien pour les femmes

Téléphone :

902-863-6221

Courriel :

amanda.awrc@ns.sympatico.ca

Site Web :

www.antigonishwomenscentre.com

Aperçu du programme
Historique :

Le programme Supporting Women’s Wellness a été lancé en 2010.

Description du programme
Buts et objectifs :

Répondre aux priorités déterminées par le Conseil communautaire de santé dans les domaines touchant la santé mentale, une sexualité saine, la toxicomanie et la prévention des maladies chroniques; donner aux femmes et aux adolescentes de Paqtnkek de l’information, un counselling de soutien axé sur la résolution de problèmes et des services de défense des droits visant à régler les problèmes qu’elles rencontrent dans leur vie et à réduire leur vulnérabilité à la violence.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Les activités du programme sont adaptées à la culture et comprennent les enseignements de la Roue médicinale, les enseignements liés à la période des règles, les pratiques traditionnelles et les cercles de la parole. Les Aînés locaux participent à tous les enseignements.

Composantes du programme :

Le travailleur communautaire offre chaque semaine des services à la collectivité micmaque de Paqtnkek. Les services comprennent un soutien personnalisé aux femmes et aux filles et une application des programmes par l’intermédiaire du Antigonish Women’s Resource Centre. Le programme est constitué de plusieurs volets : « Inspire », un programme hebdomadaire de dix semaines offerts aux filles de 7e et 8e années et qui aborde des sujets comme les relations saines, la famille, les relations amoureuses et les amis, sujets choisis par les participantes; un programme de gestion de la colère; un programme intitulé Resisting Violence: Rural Women and Girls Take Action; le Lindsay’s Health Centre for Women; un programme d’examen par une infirmière en cas d’agression sexuelle; un groupe de survivants de traumatismes sexuels; un programme intitulé « Healthy Relationships for Youth »; un groupe sur l’anxiété à l’intention des femmes et des filles; un réseau de soutien à l’intention des parents et un cercle de créativité. Le travailleur communautaire siège au Paqtnkek, Interagency Committeem, participe aux marches de Sœurs par l’esprit, et anime des ateliers avec les Aînés de la collectivité et les travailleurs sociaux sur les sujets suivants : le développement des habiletés d’adaptation, la violence, la toxicomanie, la difficulté à s’y retrouver dans le système de protection de l’enfance et le système juridique, répondre aux préoccupations liées à l’intervention des Mi’kmaq Family and Children’s Services. Des groupes de soutien sont organisés toutes les semaines autour d’un repas, d’activités divertissantes ou autres.

Fonctionnement des services :

Les services sont offerts sur place.

Financement :

Le financement est fourni par le Guysborough Antigonish Strait Health Authority Community Health Board.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Tous les programmes des services de sensibilisation sont des programmes communautaires.

Partenaires :

Paqtnkek Health and Wellness; Native Alcohol and Drug Abuse Counselling Association; les services de toxicomanie de la Guysborough Antigonish Strait Health Authority; le Lindsay’s Health Centre for Women; la Nova Scotia Public Health Association ; et la Mental Health Association, division de la Nouvelle-Écosse .

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par le nombre de participantes au programme et la mesure dans laquelle les programmes ont permis aux clientes d’acquérir des connaissances sur les sujets traités.

Réalisations :

La capacité des jeunes, des femmes et de leurs familles de prendre en charge leur propre destinée est l’accomplissement le plus important. Le programme a permis de sensibiliser les membres de la collectivité aux questions de santé.

Enjeux :

Obtenir du financement. Il a été difficile de mettre en place une politique de confidentialité dans une si petite collectivité.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Pour que les programmes fonctionnent bien, la collectivité doit y participer et donner son orientation. Il faut du temps pour mettre en place les programmes et gagner la confiance des collectivités. Des relations respectueuses et transparentes sont nécessaires à l’application positive des programmes. Il est primordial de mener des consultations fréquentes auprès des représentants de la collectivité. Tous les programmes visent à répondre aux besoins en matière de soins aux enfants. La conception et la mise en place d’un programme doivent être axées sur la collectivité et orientées par les utilisateurs de services. Pour être durables, les programmes ont besoin d’un financement de base autre que le financement de subvention ou de projet. 

Ressources :

Un financement suffisant, un personnel qualifié et des locaux adéquats sont nécessaires pour garantir le succès du programme.

Date de modification :