l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ – ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Relations saines : Femmes

Nom du programme :

Women’s Right to be Safe

Organisme :

Native Courtworker and Counselling Association of BC (NCCABC)

Lieu :

North Vancouver, Colombie-Britannique

Groupe cible :

Les femmes de tous âges, les enfants

Personne-ressource :

Darlene Shackelly

Téléphone :

604-985-5355, poste 302

Courriel :

dshackelly@nccabc.net

Site Web :

http://nccabc.ca/

Aperçu du programme
Historique :

La Native Courtworker and Counselling Association of BC (NCCABC) est un organisme sans but lucratif qui existe depuis 38 ans. L’association est financée conjointement par le ministère de la Justice du Canada et par le ministère du Solliciteur général de la Colombie-Britannique. En 2004, la NCCABC a publié un manuel intitulé Trust Your Instincts: A Guidebook for Women Who Work and Travel Alone. Un autre document, intitulé Women’s Right to Be Safe, a été publié en 2011.

Description du programme
Buts et objectifs :

Offrir des renseignements sur la sécurité personnelle aux femmes autochtones de tous âges.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

S/O

Composantes du programme :

La publication met l’accent sur les connaissances de base en matière de prévention, sur l’éducation et sur la sensibilisation aux dangers potentiels. Grâce à des anecdotes, des modèles de comportement, des renseignements et des trucs, le document aborde les questions de sécurité touchant la cybersécurité, les jeunes femmes, les droits des enfants et le renforcement des relations dans la collectivité. Le document présente des connaissances – p. ex., Ce que vous devez savoir avant de vous lancer (faire de l’auto-stop par exemple) – Points à prendre en considération avant de monter dans une voiture.

Fonctionnement des services :

Le document est distribué aux membres de la collectivité.

Financement :

Le financement est fourni par le ministère de la Justice du Canada.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Pour les besoins du document, on a désigné des femmes autochtones qui sont des modèles de comportement. Ces femmes ont raconté leurs expériences à la NCCABC. Elles sont toutes bien connues en C.-B., elles servent de modèles et font preuve de leadership dans leur collectivité : une actrice, une activiste pour la défense des droits des femmes, une chargée de cours universitaire, une ancienne représentante en santé communautaire et une chef politique des Premières Nations pour la C.-B. Le manuel est aussi destiné aux jeunes femmes qui commencent leur carrière, pour les inciter à faire des choix positifs pour leur avenir.

Partenaires :

La NCCABC collabore avec bon nombre d’organismes de la C.-B. La publication a été distribuée aux organismes autochtones, aux fournisseurs de services, aux collectivités des Premières Nations, aux conseillers pédagogiques autochtones dans les écoles de la C.-B.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par la demande continue à l’égard de la publication.

Réalisations :

La publication présente des renseignements sur la sécurité et a été conçu pour les femmes autochtones, mais il est de caractère suffisamment général pour intéresser toutes les femmes.

Enjeux :

Gérer les contraintes de temps relatives au processus de financement. Créer une publication qui vise à informer et non à faire la leçon.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Le document peut être utilisé par tous les ressorts. Les connaissances sont transférables. Il suffirait à chaque ressort d’adapter le contenu à sa collectivité en ajoutant ses propres modèles de comportement, ainsi que les histoires et les ressources qui lui sont propres.

Ressources :

Un financement suffisant serait nécessaire pour que le programme fonctionne et puisse publier le document. Il faudrait que les leaders et les modèles de comportement de la collectivité acceptent de participer pour que le document soit une réussite.

Date de modification :