l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Relations saines : Enfants et jeunes

Nom du programme :

Violence Is Preventable (VIP) Program

Organisme :

BC Society of Transition Houses

Lieu :

Vancouver, Colombie-Britannique

Groupe cible :

Jeunes âgés de 3 à 18 ans

Personne-ressource :

Rhiannon Wong, coordonnatrice des services aux enfants et aux jeunes

Téléphone :

604‑669‑6943

Courriel :

info@bcsth.ca

Site Web :

http://www.bcsth.ca

Aperçu du programme
Historique :

Le programme, qui a débuté en 2004, est un programme provincial auquel participent environ 200 collectivités autochtones de la Colombie‑Britannique. Le taux de participation au programme change d’une année à l’autre en raison de la variation dans les fonds et les ressources humaines disponibles.

Description du programme
Buts et objectifs :

Rompre le silence à propos de la violence familiale en veillant à ce que les enfants et les jeunes puissent, dans les écoles, s’exprimer en toute sécurité à ce sujet et sur les problèmes ayant des répercussions sur leur vie. Accroître la sensibilisation auprès des enseignants, du personnel de l’école, des parents et des élèves en ce qui concerne la violence dans les relations et ses effets sur les enfants qui en sont témoins. Faciliter l’établissement de partenariats entre les écoles et les collectivités de façon à répondre aux besoins sur les plans affectif, social, scolaire et psychologique des enfants exposés à la violence familiale.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

On invite les responsables des programmes à consulter les collectivités autochtones locales pour s’assurer que leur programme est adapté à la culture et d’aménager le programme en fonction de la collectivité dans laquelle ils travaillent.

Composantes du programme :

Le programme offre ce qui suit : des exposés visant à sensibiliser les éducateurs, les parents et d’autres adultes à propos des risques courus par les enfants exposés à la violence familiale, des présentations sur la prévention de la violence destinées aux salles de classe et conçues pour permettre aux enfants d’acquérir des connaissances à propos de la violence familiale, de la différence entre les relations saines et les relations malsaines, des aptitudes en matière de communication et une estime de soi; enfin, des interventions de groupe, à savoir des réunions psychoéducatives se déroulant sur plusieurs semaines et fournissant aux participants le soutien dont ils ont besoin pour surmonter les effets négatifs que la violence a eus sur leur vie.

Fonctionnement des services :

Les services sont fournis sur place.

Financement :

CKNW’s Orphans’ Fund, ministère de la Sécurité publique et Solliciteur général de la Colombie‑Britannique.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Les parents sont informés de la situation, et on leur demande leur consentement pour que leurs enfants participent au programme.

Partenaires :

Veuillez consulter la liste en cliquant sur le lien ci‑dessous.
http://www.pssg.gov.bc.ca/victimservices/directory/docs/children-who-witness-abuse-counselling.pdf (en anglais seulement)

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Une évaluation a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

La grande majorité des éducateurs (92 %) ont indiqué que des partenariats comme celui conclu entre le programme VIP et les districts scolaires sont « assez importants » ou « très importants »; les jeunes ont fait état d’un niveau d’apprentissage élevé lié aux signes de violence et de mauvais traitements, ayant compris que tous ont le droit de se sentir en sécurité et qu’il existe des ressources pour les victimes. Les jeunes, dans le cadre d’interventions de groupe, ont indiqué avoir grandi positivement dans le groupe en ce qui a trait aux éléments suivants : bonne entente avec d’autres enfants, capacité d’écoute, résolution de problèmes sans avoir recours à la violence physique, et soutien des adultes.

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par le soutien fourni par les organismes ou par la volonté de mettre en œuvre le programme VIP, des demandes continues de la part des écoles pour des mesures de prévention et des interventions du programme VIP, du niveau d’appui au programme offert par l’administration et le personnel des écoles, de même que par les parents, ainsi qu’en fonction de l’assiduité des participants au programme.

Réalisations :

L’énorme succès du programme, grâce auquel des partenariats ont été conclus avec des écoles, lesquelles ont continuellement participé au programme et dont l’intérêt ne s’est jamais démenti.

Enjeux :

Obtenir du financement. Le fait de devoir surmonter la réticence de certaines écoles à l’idée d’adopter un programme abordant un sujet de nature extrêmement délicate.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Les gens doivent savoir qu’il est important de garder en tête la période de démarrage lorsqu’ils tentent d’obtenir l’appui des écoles. De la formation est nécessaire, surtout en ce qui a trait aux enfants et aux jeunes exposés à la violence faite aux femmes.

Ressources :

Un financement suffisant, du soutien et de la formation sont nécessaires pour garantir la réussite du programme.

Date de modification :