l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Relations saines : Enfants et jeunes

Nom du programme :

Youth Scrapbooking

Organisme :

Hay River Family Support Centre and Safe Home Network

Lieu :

Hay River, Territoires du Nord-Ouest

Groupe cible :

Adolescentes autochtones et non autochtones âgées de moins de 20 ans

Personne-ressource :

Michelle Schmitz, directrice exécutive

Téléphone :

867‑874‑3311

Courriel :

famsn@ssimicro.com

Site Web :

S/O

Aperçu du programme
Historique :

Le réseau de refuges et de foyers d’hébergement pour femmes de Hay River a été créé en 1985. Une maison de seconde étape (maison de transition) a été acquise au début des années 1990. Le programme Youth Scrapbooking a débuté en 2010. Le Hay River Family Support Centre and Safe Home Network est le plus vieux refuge pour femmes des Territoires du Nord‑Ouest; les ressources et les programmes qui y sont offerts ont se sont accrus au cours de ses 27 années d’existence. Des femmes de partout dans les Territoires du Nord‑Ouest et au Nunavut ont eu recours aux services de ce refuge, et bon nombre d’entre elles se sont installées de façon permanente à Hay River. Ce refuge a toujours maintenu un programme de sensibilisation auprès des femmes et des filles de la réserve des Premières Nations située à proximité.

Description du programme
Buts et objectifs :

Apprendre aux participantes que la violence dans une relation n’est pas normale. Sensibiliser les participantes aux services accessibles et les mettre en lien avec un plus vaste réseau de femmes de la collectivité pouvant leur fournir du soutien.

Méthodes traditionnelles et autochtones :

S/O

Composantes du programme :

Des séances hebdomadaires de collimage (ou scrapbooking) sont tenues au centre pour les jeunes de la réserve de la Première Nation K’atl’odeeche. Le programme permet aux participantes de Hay River de rencontrer d’autres filles de leur âge de la réserve pour les aider à créer un réseau de soutien. Des vidéos sur la violence familiale, les relations saines et des questions liées à la santé sont présentées. Une ligne d’écoute téléphonique et des services de consultation individuelle sont également offerts aux filles qui en ont besoin. L’activité de collimage vise principalement à amener les filles à connaître et à célébrer l’histoire de leur famille.

Fonctionnement des services :

Les services sont offerts sur place.

Financement :

Le financement est fourni par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Le programme Youth Scrapbooking est offert par des femmes qui travaillent au Hay River Family Support Centre. Les membres du conseil d’administration du Hay River Family Support Centre sont toutes des femmes. Le programme reçoit l’appui de la Première Nation K’atl’odeeche, qui rend son centre pour les jeunes disponible pour cette activité.

Partenaires :

Première Nation K’atl’odeeche.

Autres collaborations :

Fournisseurs de services de la région, au besoin.

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Aucune évaluation n’a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

S/O

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par l’amélioration de la santé et de la sécurité des adolescentes dans la région de Hay River. Des adolescentes se rendent maintenant au refuge pour femmes ou appellent pour obtenir des services de consultation ou des renseignements sur la violence familiale, la toxicomanie, l’intimidation, etc.

Réalisations :

Le programme Youth Scrapbooking a fourni un lieu sécuritaire où réunir les adolescentes et où ces dernières peuvent en apprendre davantage sur leur propre santé et sécurité. Le programme est très populaire et, souvent, les filles appellent au refuge pour s’assurer que l’activité a lieu chaque semaine. Le nombre de filles se présentant au refuge pour obtenir du soutien, de l’information ou des services de consultation a augmenté. Une des plus grandes réalisations, dans l’ensemble, tient au fait que le Family Support Centre a maintenu le même personnel en place au cours des cinq dernières années (5 employés à temps plein, 2 à temps partiel et 5 employés occasionnels), ce qui a permis de procurer une plus grande stabilité au programme. La collectivité appuie le programme, notamment par des dons de viande de bison et d’autres types de nourriture.

Enjeux :

Il est important de garder les fournitures de collimage et autres bien organisées et prêtes pour l’utilisation. Ces fournitures sont rangées dans de grandes boîtes pour en faciliter le transport à la réserve. Quand il n’y a pas de route de glace pour accéder à la réserve, le trajet est plus long; l’employé doit donc prévoir suffisamment de temps pour se rendre à la réserve à la fin du printemps, l’été et au début de l’automne.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Pour susciter l’intérêt des adolescentes, il ne faut pas dire que le programme porte sur la violence familiale. Il faut penser à une activité qu’elles vont aimer, comme le collimage ou l’esthétique (coiffure et maquillage), puis y intégrer, subtilement, de l’information sur des relations saines et sur les ressources disponibles dans la région. Les filles parleront naturellement de leur petit ami, de leurs problèmes familiaux, de leurs craintes et de leurs espoirs tout en participant à l’activité.

Ressources :

Un financement suffisant et du personnel qualifié sont nécessaires pour garantir l’exécution efficace du programme.

Date de modification :