l'Initiative de lutte contre la violence familiale

RECUEIL DES PRATIQUES PROMETTEUSES VISANT À RÉDUIRE LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES AUTOCHTONES AU CANADA ET À ACCROÎTRE LEUR SÉCURITÉ –ANNEXE AU RECUEIL : DESCRIPTIONS DÉTAILLÉES DES PRATIQUES

INTERACTIONS AU SEIN DES COLLECTIVITÉS

Accroître la sensibilisation dans la collectivité en général

Nom du programme :

Native Women’s Shelters Network

Organisme :

Femmes autochtones du Québec Inc.

Lieu :

Kahnawake, Québec

Groupe cible :

L’ensemble de la population

Personne-ressource :

France Robertson, Promotion de la non-violence et coordonnatrice de refuges pour femmes

Téléphone :

450-632-0088, poste 2239

Courriel :

frobertson@faq-qnw.org

Site Web :

www.faq-qnw.org

Aperçu du programme
Historique :

En 2003, les travailleurs dans les refuges autochtones pour femmes étaient regroupés à l’intérieur d’une nouvelle structure coordonnée par les femmes autochtones du Québec : le Native Women’s Shelters Network. Cela constituait le point culminant de plusieurs années d’efforts visant à renforcer les capacités et le pouvoir d’action de ces refuges. Le Réseau comprend actuellement onze refuges pour femmes établis sur le territoire des collectivités autochtones ainsi que dans les secteurs urbains, à l’extérieur de la collectivité. Trois de ces refuges s’adressent aux femmes inuites.

Description du programme
Buts et objectifs :

Le Native Women’s Shelter Network vise à : offrir des ressources pour se familiariser avec les cultures et les méthodes autochtones traditionnelles et échanger des connaissances à cet égard; à fournir aux travailleurs des refuges pour femmes un forum de discussion, des références et de la formation; à soutenir les refuges dans leurs efforts de sensibilisation des collectivités autochtones à la violence conjugale et à l’importance de recourir aux services qu’offrent les refuges pour femmes; à servir de centre d’information pour regrouper les expériences et le savoir afin de promouvoir la non-violence dans les collectivités; et à appuyer les refuges grâce à diverses activités et mesures qui contribueront à améliorer la prestation de leurs services (politiques administratives, règlements, code d’éthique, etc.).

Méthodes traditionnelles et autochtones :

Le Réseau utilise une méthode autochtone pour ses services. A cet égard, les travailleurs des refuges pour femmes véhiculent une vision commune dans leur analyse et leur intervention face à des situations de violence familiale, vision qui couvre la famille et la collectivité pour établir un processus global de guérison englobant les femmes, les hommes et les enfants. Les traditions spirituelles autochtones sont toujours profondément intégrées à la vie de tous les jours. Selon certains travailleurs de refuges pour femmes, l’existence humaine ne peut être comprise par le peuple autochtone sans ce lien avec le sacré.

Composantes du programme :

Le Réseau comprend actuellement onze refuges pour femmes établis sur le territoire des collectivités autochtones ainsi que dans des secteurs urbains à l’extérieur de la collectivité. Les femmes qui composent le Réseau se rencontrent régulièrement depuis 2003 pour créer des liens, de discuter des divers enjeux et de recevoir de la formation et de l’information. Cette collaboration permet aux membres du Réseau de parfaire leur connaissance et leur expertise dans le travail qu’ils accomplissent afin d’améliorer la sécurité des victimes et d’aider les collectivités à promouvoir la non-violence.

Fonctionnement des services :

Les services sont fournis à l’extérieur du site dans la collectivité et sur place.

Financement :

Les fonds proviennent d’Affaires autochtones et Développement du Nord Canada.

Partenaires et intervenants
Participation des groupes cibles :

Au cours des réunions semestrielles, le Réseau peut discuter de toute demande d’assistance du refuge pour femmes. Chaque année, les réunions se tiennent en septembre et février dans diverses collectivités. Le Réseau a joué un rôle primordial dans la création de bon nombre des outils qu’il utilise actuellement.

Partenaires :

Fédération des femmes du Québec; Regroupement provincial des maisons d’hébergement.

Autres collaborations :

S/O

Renseignements sur l’évaluation du programme
Évaluation :

Une évaluation a été réalisée.

Principales conclusions de l’évaluation :

Il est avantageux de visiter les collectivités, de voir comment d’autres refuges pour femmes fonctionnent et d’échanger des histoires et des pratiques sur le travail accompli.

Résultats du programme
Indicateurs de succès :

La réussite du programme se mesure par les commentaires que formulent les refuges pour femmes.

Réalisations :

Le programme a permis d’accroître l’efficacité des refuges pour femmes au moyen d’un mécanisme de réseautage et a élaboré et mis en œuvre des outils qui sont actuellement utilisés par les refuges pour aider les femmes.

Enjeux :

C’est un processus émotionnel pour les travailleurs de première ligne qui œuvrent dans des collectivités isolées et qui ne bénéficient pas d’une supervision clinique. On note un problème de confidentialité dans certaines collectivités, car refuges pour femmes sont situés dans leurs propres collectivités. En raison de la dynamique de la collectivité et des rapports des familles dans les collectivités, il est souvent difficile de travailler dans les refuges pour femmes situés sur la réserve. Le programme doit faire l’objet d’une promotion accrue.

Renseignements utiles à la reproduction du programme
Conseils sur la reproduction :

Le programme peut être reproduit. Un financement suffisant est nécessaire pour les activités et les outils servant à soutenir les refuges dans leurs efforts. Aucuns frais ne devraient être imposés aux participants. Deux réunions par années avec le réseau de refuges pour femmes sont idéales. Les réunions devraient se tenir à tour de rôle dans les divers refuges des collectivités.

Ressources :

Un financement suffisant et une formation dispensée aux fournisseurs de services sont nécessaires pour garantir le succès du programme.

Date de modification :