L'étude dans de nombreux sites sur les victimes de la criminalité et les professionnels de la justice pénale partout au Canada : Rapport sommaire du sondage, répondants « Procureurs de la Couronne »

TABLEAU 16 : OBSTACLES OU PROBLÈMES AVEC LES DÉCLARATIONS DE LA VICTIME BASE : RÉPONDANTS QUI CROIENT QU'IL Y A DES OBSTACLES OU DES PROBLÈMES AVEC LES DÉCLARATIONS DE LA VICTIME.
Principales raisons invoquées : Services d'aide aux victimes (n=105) Procureurs de la Couronne (n=90) Avocats de la défense (n=147) Police (n=128)
Contenu inapproprié ou non pertinent -- 43% 31% --
Contenu inflammatoire ou préjudiciable -- -- 18% --
Introduire une dimension émotionnelle dans le processus -- -- 13% --
Difficultés à préparer la déclaration ou assistance insuffisante 32% -- -- --
Manque d'information 17% -- -- 2%
Objections ou contre-interrogatoire par les avocats de la défense 16% 18% -- 21%
Difficile à contester -- -- 10% --
Contredit une déclaration antérieure -- -- 8% --
Retards dans les procédures judiciaires -- 11% 3% --
Obstacles de langue ou d'alphabétisme 30% 10% -- 16%
Manque d'intérêt, crainte ou réticence de la part de la victime 5% 6% -- 13%
Contraintes de temps 16% 7% -- 21%
Nuit aux lignes directrices en matière de détermination de la peine -- -- 14% --
Les victimes sont guidées -- -- 5% --
On leur accorde trop d'importance au moment de la détermination de la peine -- -- 3% --
Il y a perception qu'elles ne sont pas prises en compte 8% -- -- 12%
Réticence du procureur de la Couronne ou de la magistrature 10% -- -- 8%
Manque de sensibilisation des spécialistes de la justice pénale -- -- -- 4%
Autre 12% 13% 13% 6%
Pas de réponse -- 4% 5% 9%