Contexte

Le gouvernement du Canada est déterminé à transformer en profondeur ses relations avec les peuples autochtones afin qu’elles soient fondées sur la reconnaissance des droits, le respect, la collaboration et le partenariat.

En janvier 2021, le ministre de la Justice et procureur général du Canada a reçu le mandat d’élaborer, en consultation et en collaboration avec les partenaires autochtones et les provinces et territoires, une Stratégie en matière de justice autochtone (SJA) pour lutter contre la discrimination systémique et la surreprésentation des Autochtones dans le système de justice. La volonté de remédier à ces problèmes s’inscrit en droite ligne avec les principes relatifs aux relations du gouvernement du Canada avec les peuples autochtones, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (la Déclaration des Nations Unies), les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (la CVR), et les appels à la justice et le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (l’Enquête nationale sur les FFADA). Les ministres de Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada, de Services aux Autochtones Canada et de Sécurité publique Canada ont, quant à eux, reçu le mandat d’appuyer ces travaux.

Dans un esprit de réconciliation et de respect du droit des Autochtones à l’autodétermination, le ministère de la Justice Canada reconnaît que l’élaboration d’une stratégie en matière de justice autochtone doit être guidée par les perspectives des Premières Nations, des Inuits et des Métis. L’élaboration de la SJA est éclairée par un processus de mobilisation en deux volets : 1) des activités de mobilisation menées par des communautés et des organisations autochtones avec le soutien financier du ministère de la Justice Canada; 2) des activités de mobilisation menées par le ministère de la Justice Canada.

Le présent rapport rend compte uniquement des renseignements recueillis dans le cadre des activités de mobilisation menées par le ministère de la Justice de novembre 2022 à mars 2023.