La consommation de drogues et la perpétration d'infractions

Q6. Combien d'infractions en matière de drogues ont été signalées par la police en 2000?

En 2000, la police a signalé 87 945 infractions, correspondant à près de 4 % de toutes les infractions déclarées (Source : Programme de la déclaration uniforme de la criminalité 2000, Centre canadien de la statistique juridique).

La plupart des infractions en matière de drogues sont des infractions de possession

La plupart des infractions en matière de drogues (62 %) déclarées par la police étaient des infractions de possession tandis que 25 % étaient des infractions de trafic de drogues[5]. Les autres (13 %) consistaient en infractions d'importation et de production de drogues (le tableau 4 de l'annexe B renferme des renseignements supplémentaires). Ces résultats ressemblent aux données rapportées en 1998.

Accroissement du taux de possession de drogues

Les taux de perpétration d'infractions en matière de drogues variaient selon le type d'infraction. Ainsi, le taux pour la possession de drogues était presque trois fois plus élévé que le taux pour le trafic de drogues (178 contre 70 pour 100 000 habitants) et presque cinq fois plus élevé que pour l'importation/production de drogues (178 contre 38 pour 100 000 habitants) (le tableau 4 de l'annexe B renferme des renseignements supplémentaires).

Le cannabis est la drogue la plus répandue

Dans l'ensemble, trois quarts des infractions en matière de drogues mettaient en cause le cannabis, 15 % la cocaïne, 9 % d'autres drogues, 1,4 % l'héroïne et moins de 1 % des drogues contrôlées et à usage restreint. Ces résultats concordent avec les habitudes de consommation présentées en réponse à la question 2 (le tableau 5 de l'annexe B renferme des renseignements supplémentaires).

Le type de drogue varie selon le type d'infraction

Huit infractions de possession sur 10 (83 %) déclarées par la police mettaient en jeu le cannabis tandis qu'une infraction sur 10 (9 %) mettait en cause la cocaïne.L'héroïne correspondait à 1 % de toutes les accusations de possession de drogues déclarées par la police.

Les tendances qui se dégagent des infractions de trafic de drogues varient selon le type de drogue en cause. Une infraction de trafic de drogues sur deux était liée au cannabis tandis que 35 % des infractions de trafic étaient liées à la cocaïne et 13 % à d'autres drogues. Les proportions étaient beaucoup plus faibles pour les infractions de trafic d'héroïne (3 %) et de drogues contrôlées et à usage restreint (1 %).

La plupart des infractions d'importation/production étaient liées au cannabis (87 %). Une infraction d'importation sur 10 (9 %) mettait en jeu d'autres drogues,3 % la cocaïne et moins de 1 % l'héroïne (le tableau 5 de l'annexe B renferme des renseignements supplémentaires).

Date de modification :