Participants

Au total, 26 réunions auxquelles ont pris part des participants de l’ensemble des provinces et de territoires ont eu lieu au cours de la phase 1 de la mobilisation dirigée par le ministère de la Justice. Plus de 500 personnes représentant un large éventail de communautés, d’organisations, de nations, de gouvernements et de groupes d’intérêt autochtones, ont pris part aux dialogues. Parmi les participants, on comptait des juristes et des universitaires spécialisés en droit autochtone, des conseillers parajudiciaires et des personnes ayant vécu des expériences pertinentes. En outre, des représentants des gouvernements provinciaux et territoriaux et d’autres ministères fédéraux, dont Services aux Autochtones Canada, Sécurité publique Canada et Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada, ont assisté à bon nombre des discussions à titre d’observateurs afin de mieux comprendre les besoins des peuples autochtones et les obstacles auxquels ils sont confrontés.

Des invitations à participer aux réunions ont été envoyées par courriel à des organisations et à des personnes ayant une relation d’intervenant avec le ministère de la Justice, et celles-ci ont été encouragées à faire suivre le courriel d’invitation aux organisations et aux personnes qui, selon elles, avaient intérêt ou avantage à être présentes également. Au départ, il était prévu de tenir deux séances de dialogue avec chaque groupe fondé sur les distinctions dans chaque région—une sur le thème 1 et une autre sur le thème 2. Le calendrier et la structure des séances ont toutefois été modifiés afin de mieux répondre aux besoins des participants.